Compteur

EDITORIAL

Le comité et l'ensemble des membres du club de marche des AMIS DU TUMULUS vous souhaitent la bienvenue sur ce blog.
En créant ce site, nous nous investissons dans l'ère de l'informatique et plus spécialement d'Internet afin de vous faire partager ce qui constitue notre sport et hobby préféré .
Que vous soyez marcheurs en individuel, membres d'autres clubs ou tout simplement amoureux de la nature et de détentes, vous allez découvrir la vie d'un club, de NOTRE club, aux travers de récits, photos, anecdotes et bien d'autres articles encore !
La lecture et le suivi de ce blog donnera, peut-être, l'envie à certain(e) d'entre vous, de venir nous rejoindre et découvrir l'AMITIÉ PAR LA MARCHE.

Contact :
COULON Dominique ,AlbertMoyaersstraat,64 à 3890 JEUK

Tél : 011/48.24.59 ou 0475/52.58.06
Mail : lesamisdutumulus.waremme@gmail.com

vendredi 29 décembre 2017

Déplacement Forêt Noire du 20 au 22 octobre 2017

N'ayant pu , à mon grand regret, participer à ce long week-end en Forêt Noire, j'ai fais appel à l' "équipe" afin de vous faire partager ce voyage !
Je reproduis donc le résumé de ces 3 jours, gentiment narré par Sylvie et celui de la marche organisée par le club local , nous transmis par J-C .
Bonne lecture .....


La Forêt Noire – Der Schwarzwald
du 20 au 22 octobre 2017
Vendredi 20 octobre.

Nous sommes prêts les valises au pied, nous attendons le car en partance vers la Forêt Noire. Quel beau voyage en perspective ! Il est juste 06hrs, le car démarre.  Jean-Claude nous souhaite la bienvenue, encore endormi, nous passons la frontière allemande à Winter-Scheid. Quand le car arrive à Bitburg (base américaine). Première halte, tout le monde descend, nous déjeunons dans un sympathique restaurant.  Durant le parcours, Pierre nous informe les différentes  caractéristiques. Une heure plus tard, nous reprenons la route en direction de Bitche  où « les As de la Vadrouille » nous accueillent en offrant quelques rafraîchissements. Ils nous invitent à  découvrir la région, par manque de temps, nous effectuons ensemble le tour d’un joli lac, orné de ses couleurs d’automne. Sous une véranda, des tables et un buffet sont dressés à notre intention. Vers 13hrs 30, nous reprenons la route vers Haguenau, nous traversons le Parc Régional des Vosges du Nord. Nous ne sommes pas loin de Strasbourg, la capitale du Bas-Rhin. Nous contournons Haguenau afin de franchir la frontière. Le Rhin, frontière naturelle,  mais est dompté pour son débit, procure l’électricité à la région. La route 500 traverse la Forêt Noire sur les crêtes vers la Suisse. 
Seconde escale, Baden-Baden, station thermale devenue célèbre par « les Grands de ce monde ». Nous découvrons cette ville en « léchant les vitrines » et ses jolies enseignes. Une heure plus tard, nous roulons en direction de Obersimonswald, Jean-Claude nous informe sur le numéro des chambres et l’emplacement des tables. A l’hôtel, les clés en main, nous montons dans notre chambre. Le repas du soir se déroule dans une bonne ambiance.

Samedi 21 octobre

Hinterzarten, petite ville  située au sud de la Vallée de L’Enfer. 
Un guide nous emmène à travers un parc public (tiens ! un écureuil- un ours en bois). Nous gravissons un léger sentier, arrivons au pied d’un tremplin de ski (assez surprenant), au cours du parcours, le guide nous indique le chiffre du contrôle puisque ce trajet est permanent. De retour au car, nous changeons de chaussures, remercions le guide. Après un léger encas, Pierre nous conduit à Freiburg/Breisgau. Nous entrons par la « Tour Schwabentoren ».  Le car s’arrête à Karlsplatz, Pierre nous guide à travers la ville (le pavement provient des cailloux du Rhin – les deux Hôtels de Ville – la Cathédrale) Après  ces quelques mots, Il nous laisse libre. En fin de journée, nous retournons à l’hôtel.

Dimanche 22 octobre

Les valises bouclées et déposées dans le car, nous remercions le personnel de l’hôtel. Nous roulons vers Obernai, nous traversons le Rhin au niveau de Marcholsheim.  Comme l’Alsace est réputée par le vin, nous visitons une cave ; chez Mr Becht, où nous dégustons les meilleurs crus. Tenter par ces bons vins, nous achetons quelques bouteilles. Prochaine escale est Obernai, petite ville entourée de murailles, les rues sont colorées par  les maisons faites de colombages. En fin d’après-midi, nous regagnons la Belgique par Sarrebrücken, le soir tombe vite, le dernier repas entre amis se déroule à Schweich. Aux environs de 22hrs, le car s’arrête, nous nous souhaitons une bonne nuit. A l’année prochaine, pour un nouveau voyage en Forêt Noire tous ensemble.


Sylvie Delbecq

                                                          Le circuit de 10 km
Il nous a été proposé également un circuit de 10 km. c'est un groupe d'une douzaine de personnes accompagné par Harry et Suzanne Janoff du club de Freiburg Kappel qui se mettait en route.
Dès le départ de la gare de Hinterzarten nous avons suivi le sentier de la Lôffeltal qui nous a permis de découvrir quelques scieries dont l'ensemble de la machinerie fonctionne par un moulin à aubes alimenté par un aqueduc venant du cours d'eau que nous suivions, une vanne permet ou non le passage de l'eau vers le moulin.
Durant l'été, il existe une journée des moulins, et toutes les scieries fonctionnent.
Le chemin que nous avons suivi, nous a permis de passer de 883 m à 713 m d'altitude.
C'est dans un complexe splendide que nous avions notre premier contrôle, au Hofgut Sternen. Magnifique hôtel dans le pur style local, également nous avons l'occasion d'admirer une horloge dont le mécanisme actionne un jeu de marionnettes représentant deux couples de danseur.
Après une tasse de café prise dans un endroit moderne, mais construit dans le respect de l'ancien, nous nous engageons Ravennaschlucht, sentier qui nous permettait de passer de 883 m à 713 m, dans un décor somptueux suivant un petit cour d'eau, le Ravenna, petits ponts, cascades, un véritable moment de bien être, malgré la forte pente, nous étions heureux.
Le deuxième contrôle atteint, au-dessus de la vallée, le spectacle avait changé, nous étions dans les alpages, et avec la météo qui était splendide, nous étions au paradis.
A ce moment, nous étions plus haut que Hinterzarten, après une pente douce, et un passage sous la route creusé pour le passage des marcheurs, nous avons traversé une réserve naturelle protégée, par un sentier balisé en bois. Nous étions dans le dernier km.
Traverser le chemin de fer, nous rejoignons alors la gare, le lieu de départ, avec les retrouvailles du groupe des 6 km.
Merci Harry et Suzanne
Jean-Claude Elsdorf.
Comme d'habitude , afin de vous plonger dans ce voyage  un album photo a été réalisé avec la collaboration des fidèles photographes du club ( ils se reconnaîtrons !) et je leur adresse nos plus vifs remerciements .
Voilà, ce n'est qu'un "au revoir" car la Forêt Noire réserve encore bien d'autres endroits qui ne demandent qu'à être découverts .
René.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire